A la mort de son père, Antonio Presti, amoureux de l'art hérite de la fabrique de ciment paternelle et dècide pour lui rendre hommage de faire constuire non pas un mausolée, mais une immense sculpture contemporaine sur les rives du fleuve Tusa, dèsormais asséché. Cette premère oeuvre conçue par Pietro Consagra, un des artistes ayant participé à l'opération de "renaissance" de la ville de Gibellina, détruite lors du tremblement de terre de 1968 sera le point de départ de la Fiumiara d'Arte, singulière scénographie de sculptures contemporaines disséminées entre mer et montagne, parmi les oliviers et les genets, des Madonie aux Nébrodi pour un surprenant itinéraire sur les communes médièvales de Reitano, Mistretta, Castel di Lucio, Tusa, des lieux en dehors des circuits touristiques, qui ont conservés tout leur mystère et leur magie.

"Je veux pouvoir réaliser mon reve meme si pour cela je dois devenir impopulaire". Sur l'extreme lambeau de terre le plus à l'est de la province de Messine, meme les reves les plus fous se matérialisent "Cela n'a pas été facile, pendant de longues années les autoritès locales ont mis des obstacles à ce projet, mais grace à l'intervention de nombreux artistes internationaux, la Fiumara est devenue réalité." L'hommage au père est devenu comme un hommage à la Sicile et ce sont les ouvriers de la cimenterie familiale qui ont bati les différentes sculptures.

 

siciliaevents

source. siciliaevents

tanofesta

Sur la plage, monumento per un poeta morto di Tano Festa. Pourquoi pas Rimbaud ?

"E ritrovata ? Che cosa ? l'eternità. E il mare andato col il sole."

enrgiamediterranea

L'onde bleue Energia mediterranéa. Antonio di Palma

illabirintodiar

le labyrinthe Arianna. Italo Lanfredini (sans le minotaure..)

vallem

La materia poteva non eserci. Pietro Consagro. Noir et blanc pour symboliser la dualité de l'etre humain ou de délicats équilibres de pleins et de vides

 

paoloschiavocampo

Una curva gettata alle spalle del tempo. Paolo Schiavocampo.Comme une voile marine agitée par le vent.

Il y a aussi " la stanza della barca d'oro" d'Hidetoshi Nagasama, une barque retournée revetue de feuilles d'or, construite dans une échancrure naturelle du lit du fleuve Romei. oeuvre crèepour ne pas etre vue, il est conseillé de s'arreter seulement et l'immaginer. Pas de photo alors.

Pas uniquement le long des fleuves Antonio poursuit ses reves, il a aussi aménagé avec une dévotion quasi mystique l "Atelier sul mare" à Castel di Tusa, (http://www.ateliersulmare.it) pittoresque petit village de pecheur, ni hotel, ni musée "un espace contemporain de l'émotion" où des artistes invitent à nous endormir à l'intérieur d'une oeuvre d'art, expérience unique où le fil conducteur est l'eau, la mer. Dix chambres aux noms évocateurs comme la chambre des porteurs d'eaux, la chambre du prophète, dédiée à Pasolini,  la Trinacria, le Nid ou "Sur un bateau de papier je m'embarque"

asm

Energie. Maurizio Mochetti. Pas de meubles, ni tv, aucun èlément étranger à l'oeuvre. Et les reves que l'on y fait comment sont-ils ? beaux ? Et pourquoi ne pas laisser queleques pages, un livre d'or dans chaque chambre où chacun consignerait ses reves.

camera_20doppia_2

Terre et feu de luigi Mainolfi

vopsare

Toujours Energia, rouge passionel

 

ilnidopaoloicaro

Il nido de Paolo Icaro, candide, lumineux et douillet

lunariacontradasenzanome

Lunaria. La stanza della luna. Vincenzo Consolo (Je choisis celle-ci..Lunaria est un beau roman de Consolo, l'histoire d'un roi mélancolique contraint de vivre dans une Palerme du 18ème siècle, violente et solaire qui une nuit reve la chute de la lune. Elle tombera en effet dans une ville sans nom semant le désordre dans les esprits des scientifiques appelés afin de chercher à expliquer le prodige. Une métaphore de la folie du pouvoir et celui de la poèsie, illusion nécessaire, capable de naitre dans des lieux aussi impropables qu'imprévus. Et peut-etre est-ce ici l'endroit mystérieux où la lune est tombée)

atsmre

Autre magnifique initiative, de l'enchanteur Presti, celle de (re)donner ame et vie à un quartier particulièrement défavorisé de Catane, Librino (Librino is beautiful est affiché un peu partout) en organisant de nombreuses manifestations, expositions culturelles, rencontres avec des écrivains, des poètes, avec l'audace de rever d'en faire "un lieu idéal où faire naitre l'utopie d'un monde nouveau"  Quand il reve on sait que cela peut devenir réalité. Et dernière information, il travaille à l'élaboration d'un ascenseur pour son hotel-musée où il faudra se mettre à chanter si on veut arriver à destination. (c 'est lui en dessous, en plus il a le nez de Gérard Depardieu....)

nezgd

Crédit photos. Tous droits rèservés